321flac.com

° Tout savoir sur le FLAC °

Catégorie : Compression & Conversion (Page 1 of 2)

Le niveau de compression des fichers FLAC en question

Lorsque vous compressez de la musique avec l’aide du Codec FLAC, le logiciel vous demande parfois quel taux de compression vous voulez. Vous savez que FLAC ne dégrade absolument pas les propriétés acoustiques de vos morceaux de musique. Du coup, vous êtes nombreux à choisir le niveau de compression le plus fort, c’est-à-dire le niveau 8.

Une compression maximale vous fait gagner de la place. Ce gain n’est pas gratuit. Pour atteindre son objectif, l’algorithme à besoin de plus de puissance pour ses calculs. Le temps de compression s’allonge. La puissance nécessaire pour la décompression (lecture, écoute) augmente aussi (dans des proportions plus modestes, il est vrai).

La compression maximale est-elle si intéressante ?

Pour le savoir, j’ai réalisé quelques tests. En voici les résultats :

Compression d’un morceau de musique « pop » de 41,9 Mo :

Niv. Comp.Taille (Mo)Gain (Mo)Gain (%)
025,816,138,42
125,216,739,86
225,116,840,1
325,116,840,1
424,417,541,77
524,317,642
624,317,642
724,317,642
824,217,742,24

Aucune donnée sur le temps. Sur un seul fichier, de petite taille, la compression était quasi instantanée.

Nouveau test. Cette fois avec un fichier WAV plus gros. Il est constitué d’extrait représentant plusieurs genres musicaux (classique, rock, smooth jazz, electro, ambiant et pop). Le tout pèse 599 Mo.

Niv.
compression
Taille (Mo)Gain (Mo)Gain (%)Temps de compression
037722237,0600:08
137122838,0600:09
237022938,2300:11
336223739,5700:11
435624340,5700:13
535524440,7300:17
635524440,7300:18
735424540,9000:41
835324641,0701:01

Pour ce fichier, le meilleur rapport compression/temps est à 6. La mise en oeuvre de la compression maximale vous fait gagner 2 Mo. Malheureusement, il faudra 40 secondes de plus au Codec FLAC pour libérer cet espace disque. Notez que le niveau 4 représente, lui aussi, un bon compromis.

Remarque
L’efficacité de l’algorithme de compression varie selon la nature du son. Ce qui est valable ici pour mon test ne le sera peut-être pas pour vous.

Conclusion

Sur la base des tests ci-dessus, on peut dire qu’une compression de niveau 8 vous offre un gain de place marginal par rapport à un niveau 4 à 6.

Compresser sa musique avec un niveau 8 ne servirait donc à rien ? Nous savons que les petits ruisseaux font les grandes rivières. Gagner quelques méga-octets est négligeable pour un seul CD. Les enjeux changent si vous gérez plusieurs centaines ou des milliers de CD.

Mais, êtes-vous prêt à mettre 3 fois plus de temps pour compresser votre musique en FLAC ? À raison de 40 secondes de plus par CD, cela représente vite des heures de compression. Des heures pendant lesquelles votre processeur chauffe et consomme beaucoup d’électricité.

Tout est une question de priorité. Vos priorités.

Mise à jour: cet article est un peu ancien, avec les processeurs récents et les appareils actuels lisant le FLAC, la compression maximale semble pouvoir être utilisée sans soucis.

Comment convertir mes fichiers FLAC en WAV ?

Le Free Lossless Audio Codec a beau être quasi universel, on a parfois besoin d’un bon vieux fichier WAV pour accomplir certaines opérations. Dans ces situations particulières, vous n’avez pas le choix, il faut convertir votre musique FLAC en WAV.

Heureusement, cette manipulation est très simple. Vous trouverez dans notre section tutoriel différents documents qui vous donnent la marche à suivre. Ces tutoriels ne sont pas toujours dédiés à la conversion FLAC/WAV. Vous pourrez très facilement les adapter pour arriver aux résultats souhaités.

Si vous n’aimez pas la lecture, vous pouvez directement vous jeter sur les applications dédiées à la conversion de la musique. Il y a de tout. Des programmes spécialisés (qui ne font que cela) et d’autres, plus polyvalents, dont la fonction première est la lecture.

La conversion en soi n’est qu’une formalité. C’est l’affaire de quelques clics et d’un peu d’attention. N’oubliez pas que convertir vos fichiers FLAC en WAV est une décompression. Le WAV prendra au minimum deux fois plus de place que le FLAC. Un détail qui prend son importance si vous envisagez le traitement de plusieurs fichiers (et que l’espace manque sur votre unité de stockage).

Quels logiciels pour compresser en FLAC ?

Quels logiciels pour compresser en FLAC ?

La réponse varie selon vos envies et la source audio. Vos besoins ne seront pas les mêmes si vous envisagez l’enregistrement d’un concert ou la compression d’un CD audio.

La compression de CD audio rapide

Vous voulez convertir vos CD en fichiers FLAC. Rapidement, sans prise de tête. Vous pouvez essayer ces produits :

La compression de CD audio avec soin

Vous êtes un perfectionniste. Pendant la copie de vos CD en FLAC vous souhaitez tout maîtriser. Très bien. EAC devrait pleinement vous satisfaire.

Enregistrement direct en FLAC avec un ordinateur

En plus d’un bon micro et d’une carte son digne de ce nom, il vous faudra un logiciel capable d’assurer la capture. À ce niveau vous avez le choix. Soit vous opter pour un coûteux produit pro ou semi pro ou pour la gratuité avec Audacity. Vous pouvez aussi enregistrer tout en WAV puis compresser en FLAC après avec Fre:Ac par exemple.

Compression d’un montage/retouche/mix

Si vous êtes un petit malin, votre application est déjà compatible FLAC. Dans ce cas, il suffira de traîner dans les options pour trouver la commande qui activera la sauvegarde directement de votre travail en FLAC. Finalement FLAC s’invite à la dernière minute. Aucun problème. Sauvegardez le tout en WAV puis compresser en FLAC avec Fre:Ac.

Conversion de fichiers

La conversion de fichiers audio vers FLAC n’est intéressante que si vos morceaux sources sont eux même dans un format sans perte (Monkey’s Audio, WMA Lossless, WAV Pack, ALACALAC, WAV, par exemple). Dans ce cas, vous pouvez vous amuser avec :

Puis-je convertir des MP3 en FLAC ?

Tout est possible avec le Free Lossless Audio Codec ! Donc, oui, vous pouvez (sans problème en plus !) convertir vos morceaux de musique MP3 en FLAC. Comment ? La question n’est pas comment, mais est-ce utile ? Car cette opération n’a aucun intérêt.

Transformer des MP3 en FLAC vous permettra d’obtenir de gros fichiers (entre 2 ou 4 fois le poids initial). Côté propriétés acoustiques, le constat est sans appel. Les FLAC ainsi produits offriront une qualité identique à vos MP3 de départ. Rien de plus (FLAC n’améliore pas la qualité), rien de moins (FLAC ne détruit rien). Vous voulez vraiment perdre de la place pour rien ?

La seule conversion qui soit intéressante c’est FLAC vers MP3. Comme vous passez d’une compression sans perte (FLAC) à une compression avec pertes (MP3) la qualité des fichiers MP3 sera moindre que celle des FLAC. Le bénéfice est au rendez-vous: vous gagnez en espace et compatibilité. Cette opération à pour nom le transcoding et est décriée avec raison: si votre fichier n’a aucune raison d’être au format FLAC, pourquoi ne pas le laisser dans le format compressé (lossy) dans lequel vous l’aviez trouvé ou sauvegardé?

Pour conclure et résumer, nous vous déconseillons fortement la conversion des MP3 en FLAC.

Pourquoi le taux de compression dur format FLAC est-il si faible ?

FLAC est une compression audio sans perte. Son mode de fonctionnement est similaire aux autres compressions du même type (spécialisées ou non dans la compression audio). L’objectif, lui aussi, ne change pas… Gagner de la place sans perdre le moindre bit. Comment ? Il suffit de supprimer les informations redondantes.

Lorsque vous compressez de la musique avec FLAC, l’algorithme examine le flux d’informations. À chaque fois qu’il trouve des informations identiques, il les regroupe pour diminuer les données à traiter (et à écrire sur le disque).

Exemple :

087 087 087 087

devient après compression 4 – 087

Le bénéfice est évident. Il faut moins de caractères pour décrire la séquence.

Évidemment, FLAC ne travaille pas sur des chiffres. Il n’intervient pas non plus sur la musique. Il examine un flux binaire. Eh oui, la musique pour arrivée sur un ordinateur a été numériséenumérisée, c’est à dire convertie en une succession de 0 et de 1.

À la question, pourquoi le taux de compression est si faible, la réponse est simple : FLAC n’a pas trouvé suffisamment de données redondantes à compacter. Les données étant toutes plus ou moins uniques, la taille du fichier FLAC sera importante.

Certains morceaux de musique se compressent mieux que d’autres. Parce qu’après numérisation, la structure binaire présente de nombreuses informations similaires, donc compactables.

La conversion FLAC vers WAV est-elle sans perte ?

D’un point de vue acoustique, la réponse est oui. La raison est simple. FLAC est une compression audio sans perte. Les sons véhiculés avec les fichiers WAV ne subissent pas de compression. Vous convertissez un format sans perte vers un autre format sans perte. À moins que l’application qui réalise cette opération soit très mal configurée, il n’y aura pas aucune perte de qualité. D’ailleurs, le passage du FLAC au WAV est parfois appelé décompression.

Notez cependant que les fichiers FLAC peuvent recevoir des étiquettes (tags). La conversion vers des fichiers WAV vous fera perdre ces tags. Le format WAV est ancien. Dans sa version de base, la gestion des étiquettes est vraiment archaïque. Bref, il ne peut pas conserver les informations d’identification de vos pistes audio.

Pour résumé :

La transformation d’un fichier FLAC en WAV ne provoque aucune perte de qualité

La conversion en WAV entrainera la perte de certaines informations d’identification de vos fichiers.

FLAC compresse-t-il plus que le CD audio ?

Avant de répondre, il faut lever une ambiguïté… Le CD audio ne compresse rien. Le son enregistré sur un CD audio ne subit pas une compression, mais un échantillonnage. Ce n’est pas la même chose. Pour saisir la différence, nous vous conseillons de lire la section dédiée à l’audio numérique.

Alors, FLAC compresse plus que le CD audio ? Il ne compresse pas plus, il compresse tout court. La compression d’un CD audio avec FLAC vous permettra de gagner 30 à 50 % d’espace de stockage. Exemple. Un CD audio qui contient une heure de musique représente près de 650 Mo. Après intervention du FLAC, il ne vous faudra plus qu’environ 350 Mo pour stocker votre musique. Un gain appréciable, mais sans comparaison avec les compressions audio « classiques » (comme le MP3 ou WMA par exemple) avec lesquelles il faut moins de 100 Mo pour stocker un CD.

Le taux de compression du FLAC varie selon différents paramètres, notamment la nature des sons à compresser. Cette variation n’est pas une caractéristique du FLAC. C’est une spécificité commune à toutes les compressions audio numériques. Si vous êtes curieux, il existe des pages parlant du niveau de compression du FLAC.

FLAC Combien de canaux sont disponibles ?

Un fichier audio FLAC peut contenir jusqu’à 8 canaux différents. Cette fonction lui permet, par exemple de restituer la bande-son d’un film (5.1 ou 7.1) en utilisation conjointe avec des containers comme Matroska ou Ogg. Cette fonction sera surtout utilisée par les amateurs de vidéo soucieux offrir une bande-son « typée cinéma ».

La présente de plusieurs canaux fera également le régal de tous les passionnés d’édition audio. Avec 8 canaux, ils peuvent créer des œuvres exploitant au mieux certains effets de « relief » ou « profondeur ». Précisons au passage que l’utilisation d’un éditeur (ou un logiciel spécialisé) est indispensable pour produire des FLAC avec plus de 2 canaux.

Bien que 8 canaux soient disponibles avec le Free Lossless Audio Codec, il ne faut pas oublier que la très très grande majorité des fichiers encodés en FLAC sont en stéréo. Par conséquent seulement 2 canaux (droite et gauche) sont mis à profit. Ce n’est déjà pas si mal.

Comment être sûr que FLAC compresse sans aucune perte ?

Un doute vous taraude jour et nuit. Et si le Free Lossless Audio Codec n’était pas sans perte ? Et si l’algorithme utilisé n’était pas si parfait ? Et si lorsque vous compressez avec FLAC, la qualité n’était pas au rendez-vous ?

Il n’y a aucun doute à avoir. La technologie en oeuvre lors de la compression conserve l’intégralité de vos données. Rien n’est perdu. FLAC préserve tout. Cela, quelles que soient les options choisies. La raison est simple. FLAC n’a qu’un seul mode de fonctionnement : la compression audio sans perte.

Certaines compressions audio (WavPack ou WMA par exemple) travaillent avec ou sans perte de fréquences. C’est à l’utilisateur de choisir au moment de la compression. Une erreur est vite arrivée. Avec FLAC, aucun risque. C’est sans perte dans 100 % des cas.

Rappelons que FLAC n’est pas qu’une compression audio qui préserve vos enregistrements audio. C’est aussi un format universel utilisable sur de nombreux systèmes d’exploitation et appareils.

Le doute subsiste ? Vous entendez une différence ? Vous trouvez la qualité décevante ?

Pour le doute, nous ne pouvons rien faire de plus. Pour la différence de qualité, n’oubliez pas que la qualité d’un morceau de musique FLAC dépend exclusivement de la qualité de la source ayant servi à le produire.

À lire sur ce sujet :

FLAC c’est quasi identique au CD

 

Le FLAC c’est quasi identique au CD !

Cette phrase est très fréquente dans les forums sur Web. Il est important d’apporter quelques précisions. FLAC est une compression sans perte. Lorsque vous compressez un CD audio avec FLAC, vous récupérez des fichiers qui auront exactement les mêmes propriétés acoustiques que le CD. Il n’y a pas de doute à avoir. Si ce n’est pas le cas, cela signifie que vous avez fait une erreur (avec le logiciel qui compresse).

Affirmer haut et fort que FLAC = CD, c’est le lier à la qualité audio de ce support. C’est très réducteur. FLAC peut faire bien mieux. Son algorithme de compression travaille aussi bien en qualité CD (échantillonnage sur 16 bits à 44,1 kHz) qu’en haute définition, avec un échantillonnage jusqu’à 32 bits à une fréquence de 192 kHz. FLAC compresse aussi les flux audio sur plusieurs canaux (5.1). Nous sommes bien loin de la qualité d’un pauvre CD…

Bref, ne dites plus FLAC c’est quasiment identique au CD, mais plutôt FLAC est toujours identique à la source.

Et si la source est pourrie, le son transporter par votre FLAC le sera également. FLAC n’améliore pas la qualité, il la préserve.

Voilà, maintenant il ne vous reste plus qu’à porter la bonne parole. N’hésitez pas à crier votre amour pour FLAC. Plus nous serons nombreux à utiliser ce format, plus il rependra. La popularité attire toujours l’internet des industriels et éditeur de logiciels. Et c’est eux qui favorisent (en partie) l’essor du FLAC.

Page 1 of 2

Fièrement propulsé par WordPress & Thème par Anders Norén